• Birmanie

    Dicton Birman : Quand on voyage en bus, on est content quand ca s'arrete !

    Nous arrivons a 3h du mat a Nyaung Oo, un peu secoues, on trouve cependant de quoi se loger. Le lendemain, petit tour au marche.

     

    Birmanie

     

     

    Birmanie          Birmanie

     

     

    Birmanie

     

     

    Birmanie

     

     

     Birmanie

    Oh temps, suspend ton vol...


  • Birmanie

    Debarquer dans un pays sous dictature militaire, ce n'est pas forcement une simple promenade de sante. On vous avoue qu'on se sent un peu "tendu".

    Ce n'est pas le meme voyage que de se deplacer en autonomie sans guide et le confort du tour operateur.

    On va au charbon et on rentre dans le vif du sujet avec un transfert en taxi de l'aeroport au terminal de bus avec au passage, le change au noir de nos dollars dans un quartier paume, en comptant les liasses de billet a l'arriere d'une voiture. On apprendra par la suite que les entourloupes facons tour de magie sont monnaies courantes. Pour nous le compte est bon.

     

    Birmanie

    On attend notre bus pour Bagan dans une sorte de mini cite du voyage, ca bricole sur les moteurs a meme le sol, on  entasse toute sorte de marchandises, ca sent la debrouille, on rentre dans le vif du sujet. 

    En route !

     

     


  • Faire le choix de la Birmanie, c'est accepter de voyager dans un pays qui est sous dictature militaire depuis de nombreuses annees et qui subit des evenements dramatiques pour la population : Spoliation des richesses naturelles, deplacements de population arbitraires, travaux forces, liberte d'opinions jugulees...ect la liste est longue.

    Voyager en Birmanie, c'est accepter d'avoir a subir des controles permanents et de se voir refuser des acces a des zones du pays.

    C'est etre conscient que son propre pays tire des benefices depuis de nombreuses annees avec notamment l'implantation de Total.

    Tous les guides ( routard...) invitent a zapper tous les organismes touristiques gouvernementaux : Hotels, agences de voyages...

    Pour le Visa, il faut montrer "pattes blanches". La gestion de l'argent est complique sur place, il n'y a pas de distributeur, il faut aussi avoir des dollars neufs sans le moindre defaut ou pli, on galere pour avoir des petites coupures.

    Mais c'est aussi le pari de vivre une experience unique dans un pays qui a preserve enormement de son patrimoine et de sa culture, d'aller a la rencontre d'un peuple en recherche de contacts et d'evasion. Le voyageur vehicule avec lui une image de reve inaccessible. Mais il est dangereux pour un Birman de frequenter un touriste.

    Il est clair que la dictature militaire ne favorise pas un tourisme de masse comme dans les autres pays d'Asie.

    Nous allons passer d'une facilite deconcertante en Thailande a la... Birmanie.

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique